Portrait-06 copie.jpg

Yannick Fernandez, né en 1970 à Montpellier, nom d’artiste: Yez. En 1992, entrée aux Cours Bessil à Montpellier où durant trois années je vais apprendre les bases et développer plusieurs disciplines, dessin, peinture, graphisme, photographie, et obtenir en 1994 un diplôme supérieur d’artiste décorateur. En 1996, j’enseigne la photographie argentique aux élèves du Cours Bessil, où en 1997, je ferai également une formation professionnelle en pao.dao. Les années suivantes jusqu’aux années 2000 sont consacrées à la conception et à la réalisation de décors et fresques murales en théâtre, commerces ou particuliers, au sein des associations Art Libre et Cyangraphic. En 2006 et 2007, je retrouve le dessin pur en réalisant les illustrations de trois ouvrages pour les éditions Pollagoras. En 2014, partant de mes acquis en art graphique, je commence la sculpture en autodidacte et m’oriente d’emblée vers le travail du métal, projet toujours en cours aujourd’hui.

 

 

                    

                                            Note artistique

 

 

 

"Les tors métalliques agissent comme un crayon sur une page blanche. Ils délimitent dans un espace exempt de toute signification, la forme cachée d'une vérité : l'Oeuvre.

Qu'il casse la pierre, façonne la glaise ou soude le métal, tout artiste ne fait que révéler au monde du visible une vérité qui est déjà là bien avant qu'il n'ait touché le moindre outil. Je suis "sculpteur de vide" Le métal guide vos yeux pour rendre visible l'invisible. Il donne une forme au vide qui devient une réelle matière première à travailler.

L'important est ce que vous voyez entre deux tors métalliques et non les tors eux-même..."

CRITIQUES ET PRESSE

artvues copie.jpg
artvue.png

Article dans L'ART VUES de Février Mars 2020 :


Un article annoçant l'expo est paru dans L'ART VUES par BTN,

Yez, « Les tracés métalliques » : du commun naît le rare


"Les barres d'armature, plus communément appelées « fers à béton », sont par nature utilisées pour le renforcement du béton. Elles ont donc vocation à être noyées,oubliées. Pourtant, lorsqu'il est choisi, brossé, lustré, cintré, chauffé, soudé, assemblé…, quand un artiste s'en empare, le fer à béton oublie son rôle utilitaire et se découvre oeuvre d'art.
Vibrantes ou statiques, si les sculptures de Yez jouent parfois avec leur ombre, elles sollicitent et éveillent toujours notre imaginaire. Traits métalliques, dessins en trois dimensions, le fer à béton illustre, évoque, raconte. Les sculptures de Yez changent notre regard sur un matériau somme toute trivial ; elles révèlent la poésie et du commun naît le rare, l'exception."


                           Pierre Semat .

                          (Adjoint au développement Artistique. Villeneuve lès Maguelone)

L'art vues.jpg

Article dans L'ART VUES :


Un article annoçant l'expo est paru dans L'ART VUES par BTN,

Articles dans MIDI LIBRE :


midi libre354.jpg
midi libre892.jpg